L’ANIAC-TOGO toujours au front, malgré la crise sanitaire

0
699

L’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armes Chimiques au Togo a présenté mercredi 30 décembre, le bilan des activités déroulées au cours de l’année 2020 et envisage les meilleurs perspectives pour promouvoir l’utilisation des produits chimiques à des fins du développement socioéconomique au Togo.

Selon le Président de l’ANIAC-TOGO, Amah HUNLEDE malgré la situation de crise sanitaire, l’ANIAC-TOGO a pu organiser cette année 2020 des activités. Il s’agit notamment de la sensibilisation des acteurs impliqués dans la gestion des produits chimiques, la formation des différentes parties prenantes à la gestion de l’activité chimique. Enfin, il s’agit de l’identification et l’acquisition de sites de traitement et de neutralisation des produits chimiques toxiques.

« Au lendemain des explosions des stocks des produits chimiques au port de Beyrouth (LIBAN), l’ANIAC-TOGO a organisé le 11 septembre 2020, un point de presse, en vue d’informer le grand public sur les risques liés aux produits chimiques toxiques et les mesures de sécurité et de sureté envisageables pour une meilleure prévention », a-t-il dit.
Le Président ajoute que dans le but de renforcer les capacités techniques des primo-intervenants (Sapeurs-pompiers, les Forces de Défense et de Sécurité) dans la gestion des incidents chimiques au Togo et de disposer d’un canevas d’actions et de consignes à respecter pour une meilleure adhésion et harmonisation des actions entre les acteurs de la riposte en cas d’un incident chimique, l’ANIAC-TOGO a organisé un atelier d’élaboration et de validation des fiches réflexes en octobre 2020.

« Dans la même perspective, l’ANIAC-TOGO a organisé un atelier national d’élaboration et de validation du Guide pour le Transport de Marchandises Dangereuses (TMD) par voie routière au Togo en novembre dernier dans l’objectif de faire face aux nouvelles menaces liées à la gestion de produits chimiques, notamment la manutention, le stockage et le transport. Cet atelier a permis d’élaborer et d’adopter le projet de Guide sur le Transport des Marchandises Dangereuses au Togo, ainsi que de créer une coordination entre les intervenants dans le transport dans ces marchandises », a-t-il ajouté.

Amah HUNLEDE a relevé que « pour évaluer la maitrise des risques professionnels au sein des entreprises industrielles en vue de protéger les travailleurs, la population et l’environnement, l’Autorité Nationale a organisé, courant le même mois de novembre, une tournée de sensibilisation et de renforcement des capacités du personnel en matière du respect des mesures de sécurité et de sureté chimiques en milieu industriel ».

« A travers ce programme de sensibilisation et de formation, l’ANIAC-TOGO a fait un tour d’horizon des entreprises spécialisées dans les cosmétiques, les produits pharmaceutiques, les mèches, les mousses de matelas… », a-t-il déclaré.
Dans le souci de trouver les meilleures approches pour circonscrire la problématique de la prolifération, l’utilisation inappropriée des produits chimiques au Togo, l’année 2020 a été placée sous le signe de la mise en place des conditions pour la destruction des produits et déchets chimiques en souffrance dans certains sites industriels au Togo.

L’Aniac compte poursuivre l’année prochaine sa mission pour promouvoir plutôt l’utilisation des produits chimiques à des fins du développement socioéconomique au Togo
Rappelons que cette conférence s’est déroulée dans le respect strict des mesures barrières.

KOUGBEADJO TOSSOU Aaron

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 − 15 =