Affaire Esaïe Dekpo : Thomas Nsoukpoe bascule sur la « voie royale du silence »

0
712

Le parquet de Lomé fait appel au verdict rendu ce mercredi 06 janvier 2020 dans l’affaire prophète Esaïe Dekpo. Ce rebondissement fait basculer le conseiller du prophète, Thomas Nsoukpoe, sur la  « voie  royale du silence ».

Le président du Bloc d’Action pour le Changement, Thomas Kokou Nsoukpoe et proche d’ Esaïe Dekpo interrogé par InterFaxPress après ce rebondissement, refuse  de se prononcer. « Je ne veux plus  parler de ce dossier d’Etat togolais contre Prophète Esaïe. Je ne veux plus mettre ma bouche dans ce dossier », a-t-il indiqué éludant toutes les tentatives de le faire parler.

Pour le président du BAC, il faut attendre pour voir la suite du dossier. « Attendons de voir la fin de cette affaire. Je ne veux pas me prononcer sur cette affaire” a-t-il ajouté.

Comparu le mercredi 6 janvier 2020, au Tribunal de première instance de Lomé, Esaïe Dekpo a été jugé pour menace de mort, apologie de crime et diffusion de fausse nouvelle ; et condamné à 36 mois de prison assorti de 32 mois de sursis.

Ayant déjà fait 3 mois à la prison civile de Tsévié, le prophète devra recouvrir  une liberté définitive le 13 janvier prochain mais il y a finalement un rebondissement.

Tout comme le prophète Esaïe, l’apôtre Doufle ne quittera plus la maison d’arrêt le 11 janvier comme prévu. Ce dernier a été condamné à 12 mois de prison dont 10 mois de sursis pour trouble grave à l’ordre public.  Dans ce dossier aussi le parquet a interjeté appel.

KOUGBEADJO Aaron

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
12 × 27 =