Dialogue : Les trois exigences de la DMK

0
1524

La Dynamique Monseigneur Kpodzro ne compte pas participer à aucune discussion politique concernant l’élection régionale sans avoir eu gain de cause de ses exigences. L’annonce a été faite jeudi devant les professionnels de média par les responsables de ladite formation politique.

Selon la coordinatrice générale de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK), Brigitte Adjamagbo, les togolais n’ont pas encore oublié l’élection présidentielle du 22 février dernier et l’on s’organise pour aller à une autre déjà, comme ci rien n’était passé. Pour elle, tant que le peuple a porté leurs suffrages sur leur candidat, ils vont jamais passer à autre chose sans avoir trouvé un terrain d’entente c’est-à-dire prendre en compte leurs exigences.

« On ne peut pas fermer rapidement ce dossier du contentieux post-électoral sans l’avoir vidé et se précipiter comme pour la proclamation des résultats provisoires pour d’autres urgences de la gouvernance politique notamment l’organisation des élections régionales qui s’inscrivent dans le cadre de la politique des communes » a-t-elle précisé lors de l’interview et d’ajouter, nos conditions sont légitimes et le parti au pouvoir, si réellement il veut qu’on discute, il doit tenir compte de nos préalables.

Les exigences de la DMK

1- L’inscription prioritaire à l’ordre du jour des discussions, le point sur le contentieux électorale né de l’élection présidentielle du 22 février 2020
2- L’abandon des charges et poursuite judiciaire contre les responsables de la DMK y compris monsieur Dekpo kokou dit prophète Esaie
3- Le retour au Togo et en toute sécurité du docteur Messan Agbéyomé Kodjo afin qu’il participe personnellement à ces discussions fondamentales sur l’avenir du Togo

La DMK remercie tous les partis politiques qui ont pu dire la vérité au parti au pouvoir et spécialement au CAR du feu maitre Yawovi Agboyibo, qui s’est retiré du dialogue pour des raisons similaires. « La DMK tient à remercier tous les partis politiques qui lors de ces rencontres initiés par le pouvoir de fait ont pu dire la vérité selon laquelle aucune discussion sérieuse ne peut se faire dans le contexte actuel sans l’implication effective de la DMK qui est reconnue par tous aujourd’hui comme la principale force politique légitime du pays » ont précisé les responsables de la DMK

Depuis décembre 2020, un dialogue d’échange avec les partis politiques en vue d’organiser l’élection régionale a été initié et dirigé par le ministre en charge de la décentralisation, Payadowa Boukpessi.

Marc Y. GNAZOU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
22 − 5 =