Abass Kaboua serein au Parlement, les prophéties de mauvaise augure à l’eau

0
495

Le député Abass Kaboua écharpe en bandoulière était en attraction ce mardi 2 mars à l’ouverture de la première session ordinaire de l’année du Parlement togolais. Les mauvaises prophéties de ses détracteurs ne se sont pas réalisées.

L’homme dont les mauvaises langues prédisaient la levée de l’immunité parlementaire suivie de son « incarcération » était plutôt serein ce mardi au Parlement et libre comme le vent.

Abass Kaboua en discussion avec Yawa Tsegan

L’on pouvait le voir très déconcerté lors de l’ouverture de la session et à la fin de la cérémonie l’homme est d’ailleurs aperçu échanger quelques mots avec la présidente de l’Assemble.

C’est tous le contraire des prédictions de mauvaises augures annoncées contre l’homme à cette rentrée solennelle du Parlement.

Cette première session, à en croire la présidente de l’Assemblée nationale, sera marqué par l’amélioration et la performance de la production législative entre autres doté les commissions permanentes constituées à l’Assemblée des moyens leur permettant de gagner en technicité et en efficience.

En fin week-end précédent cette rentrée, le député Abass Kaboua a échangé avec les Reines-mères de la préfecture de Danyi au cours d’une rencontre liée au développement de cette localité, située à 185 km au nord-ouest de Lomé, dans la région des plateaux.

InterFaxPress

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
7 × 30 =