L’éclairage dans la fausse affaire de vaccination dans une école à Dalavé

0
1224

Tossou Amah, un enseignant de l’école catholique de Dalavé explique réellement ce qui s’est passé dans son école mercredi 17 mars 2021.

Une image montrant les parents d’élèves en détresses dans une école a fait le tour des réseaux sociaux dans la journée de mercredi. Un audio accompagnant l’image informant que certains agents de santé sont allés dans une école à Dalavé pour vacciner les élèves du cours primaires. Des réseaux sociaux à une radio, un auditeur appel dans une émission débat pour confirmer ces rumeurs. Prudent, l’animateur a pris l’information avec pincette en indiquant que « ce dossier est très grossier pour être vrai ». Contacté par InterFaxPress, Tossou Amah met la lumière dans la pénombre de la fausse affaire de vaccination dans cette école.

« L’écho nous est parvenu à travers une radio qu’il y a eu une vaccination chez nous à Dalavé. Nous étions encore le mercredi, après la rentrée des élèves, nous avons constaté que les parents d’élèves se regroupent aux alentours de l’établissement. Certains courageux sont arrivés pour nous poser la question de savoir s’il y aura vaccination dans l’établissement ? Nous n’avons pas reçu un ordre de vaccination, avions-nous déclaré en demandant, où est-ce qu’ils ont appris l’information ? Est-ce qu’on a gongonné dans le village pour signifier cela ? Ils ont dit non ! » a souligné l’enseignant de l’école catholique de Dalavé

Après les avoir rassuré, devrait-il ajouté, que nous n’avons reçu aucun papier indiquant qu’il y aura une vaccination, ils sont partis. « Peu après d’autres arrivent encore et encore, et dans la foulée, certains laissent entendre qu’on a déjà commencé dans l’école centrale de Dalavé. Très rapidement nous avons envoyé un collègue là-bas pour aller voir réellement s’il y a vaccination. À son retour, il informe qu’il y a personnes dans l’établissement, ou du moins pas de vaccination. Maintenant vers 9h20 en allant, il y avait deux agents de force antiCovid19 qui sont arrivés, ils sont à moto et dans peu de temps, les bruits couraient dans tous les sens, qu’ils sont là, ils sont arrivés pour faire vacciner nos enfants. Dans ce méli mélo, nous avons réussi à calmer les parents et maîtriser les élèves en classe. Et après avoir mis dehors les parents d’élèves, nous avons discuté avec ces agents qui nous ont signifié la raison de leur présence dans l’établissement qui n’est rien d’autres que la visite de routine c’est-à-dire vérifier la mise en place des dispositifs de laves mains, et voir si les enfants ont porté leurs cache-nez et après entretenir avec les bonnes dames qui préparent aux enfants » a indiqué Tossou Amah tout en continuant par démentir cette information selon laquelle il y a eu une vaccination dans l’école catholique de Dalavé.

La campagne de vaccination contre la pandémie de la Covid-19 se poursuit au Togo avec les personnes âgées de 50 ans et plus après la vaccination des membres du gouvernement et des personnels de santé. Au Togo tout comme dans le monde entier, les enfants ne sont pas concernés par cette vaccination.

Marc Y. GNAZOU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
6 + 11 =