Le gouvernement togolais se prononce sur l’affaire pédopornographique

0
871

Le gouvernement togolais a réagi sur l’affaire pédopornographique qui défraie la chronique depuis quelques semaines. Dans une note signé en date du 31 mars dernier, le gouvernement condamne avec la dernière rigueur, l’acte ignoble imposé aux mineurs par des personnes véreuses, dont les objectifs interpellent la conscience humaine.

Le gouvernement togolais qui a mis en alerte la police nationale après avoir eu connaissance de cette situation, continue de manifester son indignation à l’encontre des individus malveillants qui ont tourné cette vidéo malsaine. Après investigation, la police nationale a relevé que ces vidéos obscènes, qui compromettent dangereusement les droits de l’enfant, auraient été tournées en mars 2020 à Adangbé, dans la préfecture de Zio.

Tout en remerciant les populations, les organisations de la société civile, notamment la Ligue de défense noir africaine (LDNA), les médias et tous les autres acteurs anonymes pour leur collaboration, le gouvernement précise que la pédophilie et la pornographie mettant en scène les enfants sont prohibés et constituent des crimes selon le code de l’enfant et du nouveau code pénal. Par ailleurs, le gouvernement, après avoir félicité les forces de l’ordre et de sécurité pour la promptitude et la qualité de leur intervention, il invite la population à plus de vigilance pour éviter ces genres de situations délicates.

Notons que parmi les présumés auteurs de cet actes ignobles, 4 personnes ont été appréhendées mais malheureusement le cerveau du groupe est en fuite et activement recherché par les forces de l’ordre.

Marc Y. GNAZOU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
17 × 30 =