Faure Gnassingbé prévoit la modernisation de 400 adductions en eau potable

0
682

Pour le chef de l’État, l’accès universel aux services sociaux de base est un facteur non négligeable pour la cohésion nationale et le partage de la prospérité. Il réduit les inégalités, les disparités sociales et améliore la qualité de vie des populations, particulièrement celles qui vivent dans les milieux ruraux et périurbains. En matière d’accès à l’eau, Faure Gnassingbé a prévu, la modernisation de 400 adductions en eau potable.

Des programmes de construction de mini adductions d’eau potable et des programmes d’hydraulique villageoise seront optimisés pour atteindre un taux de desserte moyen d’au moins 70% en milieu urbain ou rural. 65,9 milliards consacrés à l’eau potable.

L’Assemblée nationale a voté en décembre 2020 le budget 2021 qui s’établit à 1 521,6 milliards de francs CFA. 445,1 milliards (contre 401 milliards en 2020) sont consacrés aux secteurs sociaux. Le secteur de l’eau a droit à 65,9 milliards de francs CFA. Cette somme est énorme mais la chose dont il s’agit mérite les soins que prend le gouvernement et les dépenses qu’il fait. C’est le prix à payer pour atteindre les résultats escomptés, en l’occurrence, l’intensification et l’accélération des actions de développement afin qu’aucun Togolais ne soit laissé de côté.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
19 − 1 =