Le ministre Ablamba Johnson a lancé officiellement le Projet d’harmonisation et d’amélioration des statistiques en Afrique de l’Ouest

0
559

Le ministre Ablamba Johnson a lancé officiellement ce jeudi 27 mai 2021, le projet d’harmonisation et d’amélioration des statistiques en Afrique de l’Ouest (PHASAO) qui regroupe sept pays de la sous-région notamment la Côte-d’Ivoire, le Burkina Faso, la Sierra Léone, le Ghana, le Cap Vert, le Libéria et le Togo.

Officiellement lancé par le ministre Ablamba Johnson, secrétaire générale de la présidence de la république au nom du chef de l’État, Faure Essozimna Gnassingbé, le projet d’harmonisation et d’amélioration des statistiques en Afrique de l’Ouest vise à améliorer et à moderniser les statistiques nationales.

Ce projet, financé par la Banque mondiale à hauteur de 30 millions de dollars pour le Togo dont 15 millions en prêt et 15 millions sous forme de don, est prévu pour cinq ans et va permettre d’accroître les performances en matières de productions et diffusion des données du Système Statistique National (SNN).

Dans son intervention, la ministre Sandra Johnson, a rappelé les progrès réalisés par le Togo pour rendre son système statistique national performant avec notamment le rebasage du Produit Intérieur Brut (PIB), l’enquête de suivi téléphonique des ménages dans le cadre de la Covid-19 et le recensement général des entreprises.

«L’engagement et la volonté du gouvernement et de la Banque mondiale pour l’harmonisation et l’amélioration des statistiques nationales au Togo à travers le projet PHASAO s’inscrivent dans la perspective d’améliorer la qualité du Système statistique national dans les secteurs sociaux, économiques et administratifs ».

Madame le Ministre a remercié l’institution financière pour ses appuis multiformes en faveur du Togo.

Elle a réaffirmé l’engagement du gouvernement à saisir toutes les opportunités qu’offre le projet pour accélérer le développement de la statistique en vue du pilotage stratégique de l’action publique.

«Ce projet contribuera à une meilleure mise en œuvre de la feuille de route gouvernementale (2020-2025) qui prend en compte les priorités d’actions de développement afin de faire du Togo un pays de cohésion, de paix et une nation moderne avec une croissance économique inclusive et durable » a-t-elle précisé.

La Représentante résidente de la Banque mondiale au Togo, Mme Hawa Cissé Wagué a au nom de son institution situé l’importance du projet pour les pays bénéficiaires.

« L’objectif du projet est de renforcer les statistiques des pays africains participants et entités régionales en Afrique afin d’harmoniser, de produire, de diffuser et d’améliorer l’utilisation des statistiques économique et sociale de base » a-t-elle déclaré.

Le PHASAO est structuré en trois principales composantes.

La première porte sur le volet régional relatif à l’harmonisation des outils de production des statistiques. La deuxième plus spécifique à chaque pays entend combler les lacunes qui ne sont pas nécessairement communes et elle permettra au Système statistique national (SSN) de tirer parti des activités régionales.

La dernière composante est basée sur le management dans le cadre de la coordination des activités et de suivi et évaluation du projet.

Au Togo, l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED), l’Office togolais des recettes (OTR), la Direction des statistiques agricoles, de l’informatique et de la documentation (DSID), la Direction chargée des prévisions, seront les principales structures bénéficiaires des fonds.

Le PHASAO vient renforcer la Stratégie nationale de développement de la statistique de deuxième génération (SNDS 2020-2024) et apportera un appui substantiel au cinquième Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-5).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
5 + 4 =