Les motifs de la condamnation de l’ancien ministre, Djimon Oré

0
638

Djimon Oré, l’ancien ministre de la communication a été condamné mardi 18 mai 2021, à 24 mois de prison ferme par le Tribunal de première instance de Lomé, statuant en correctionnel, pour cause, coupable d’outrage aux représentants de l’Autorité publique et diffusion de fausses nouvelles.

Le président du Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD) est condamné par le Tribunal de première instance de Lomé. La cour a reconnu Djimon Oré, coupable d’outrage aux représentants de l’Autorité publique et diffusion de fausses nouvelles. La charge de tentatives de troubles aggravés à l’ordre public a été rejetée par la cour.

Selon les informations, au moment où Djimon Oré comparaissait au tribunal de Lomé, son village natal, kamina, est assiégé par un fort détachement de militaires à la recherche de cache d’armes.

L’ancien ministre de la communication et l’actuel président du Front Patriotique pour la Démocratie (FPD), a été interpellé le 29 avril dernier et déposé à la prison civile de Lomé le 14 mai 2021.

Marc GNAZOU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
22 × 27 =