Le ministre Trimua affirme que le Togo n’envisage pas abroger la criminalisation de l’homosexualité

0
752

Le ministre des Droits de l’Homme, de la Formation à la Citoyenneté et des Relations avec les Institutions de la République, Christian Trimua a affirmé ce mardi 29 juin 2021, que le Togo n’envisage pas abroger la criminalisation de l’homosexualité.

Pou le ministre en charge des Droits de l’Homme, Christian Trimua, une loi légalisant l’homosexualité dans le pays de Faure Essozimna Gnassingbé n’est pas envisageable. « Pour ce qui est des relations sexuelles entre adultes consentants du même sexe, le Togo n’envisage pas abroger les dispositions qui les criminalisent (…) » a affirmé le ministre Trimua devant la présidente du Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies, Mme Élisabeth TICHY-FISSLBERGER.

Selon le ministre, la non légalisation de cette loi est due aux respects de nos valeurs. « Le Togo n’envisage pas abroger les dispositions qui les criminalisent car cette orientation sexuelle n’est pas en adéquation avec les valeurs sociales togolaises » a-t-il laissé entendre

Pour rappel, le ministre a donné ces précisons lors de la présentation du 5eme rapport périodique du Togo sur la mise en œuvre du « Pacte International Relatif aux Droits Civils et Politiques »

Marc GNAZOU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
9 − 8 =