« Reste avec moi », un livre qui parle du vécu quotidien

0
486

Steve Bodjona, le président du « Club littéraire » et ses membres ont échangé lors d’un café littéraire sur l’ouvrage « Reste avec moi », un livre qui parle du vécu quotidien. Cet échange a eu lieu en début du week-end au restaurant « le Tablier ».

L’ouvrage « Reste avec moi » de Ayobami Adebayo

L’objectif de cette discussion d’intérêt autour du contenu de l’ouvrage « Reste avec moi » un livre qui parle du vécu quotidien de l’écrivaine nigériane Ayobami Adebayo selon le président du « Club littéraire », Steve Bodjona est de promouvoir ce livre qui a remporté le prix littéraire « les Afriques 2020 ». À en croire ce dernier, chaque année l’association « la scène littéraire » finance un programme de promotion de l’ouvrage qui est lauréat du prix littéraire.

« Chaque année, l’association finance un programme de promotion de l’ouvrage qui est lauréat du prix littéraire « les Afriques 2020 ». Notre partenariat a commencé depuis l’année dernière autour de l’œuvre « Né un mardi ». Cette année nous nous retrouvons autour de l’œuvre « Reste avec moi ». » a expliqué le président du club littéraire, Steve Bodjona.

Un ouvrage qui parle des réalités africaines selon une membre du « Club littéraire ». Pour elle, après la lecture de cet ouvrage, l’on doit forcement pleurer.  » Le livre dont il est question nous parle des réalités africaines. Il touche les sujets de société comme l’infidélité, la quête désespérée de la maternité, de faire un enfant, le fait de subir l’ingérence des belles mères également. Impossible de ne pas couler les larmes après lecture. Cet ouvrage retrace le vécu quotidien » a affirmé Kifayath Morou, une membre du « Club littéraire » et promotrice de la bibliothèque kekeli.

Pour d’autres, l’idée principale de cet ouvrage est de permettre aux lecteurs de tirer de leçon sur les conséquences qui découlent des faits sociaux dépassés pour les uns, mais qui sont d’actualités pour les autres.

Par ailleurs, le président du « Club littéraire » informe que son association prévoit sillonner une dizaine d’établissement dans les prochaines semaines afin de parler de quelques ouvrages aux apprenants en vue de susciter le goût de la lecture en eux.

Pour rappel, l’auteur de l’ouvrage met en relief deux personnages principaux notamment Yeyide et Akin, affrontant chacun à leur manière la pression sociale qui tombe sur eux. Un livre de 317 pages qui parle du drame familial.

Marc GNAZOU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
5 + 9 =