Covid-19 : Le variant Delta  à la base de l’augmentation des cas 

0
969

La situation de la pandémie de la Covid-19 devient très préoccupante selon le point fait par le Colonel Djibril Mohaman ce jeudi 18 août 2021 à Lomé. La présence du variant Delta est aussi à la base de l’augmentation des cas de contamination au Togo.

Pour le premier responsable de la Coordination Nationale de la Gestion de Riposte contre la covid-19, le Colonel Djibril Mohaman la situation au CHR est à craindre. « Nous avons actuellement 68 cas graves dont 36 en réanimation. Ce qui veut dire que la situation est compliquée au CHR Lomé commune. La présence du variant Delta est aussi à la base de l’augmentation des cas de contamination au Togo » a-t-il laissé entendre lors de la conférence de presse hebdomadaire organisée par la Coordination.

Outre la présence du variant Delta, plusieurs facteurs justifient cette flambée des cas de contamination au Togo. Pour le Colonel Djibril, l’organisation des fêtes dans les quartiers et surtout l’inobservation des mesures barrières et restrictives concourent à cette situation préoccupante.

« Ces derniers temps, nous avons constaté un relâchement total des mesures barrières dans le grand Lomé et à l’intérieur du pays. Aussi, les mesures restrictives préconisées par le gouvernement ne sont plus respectées. Les gens organisent des événements qui entraînent des contaminations. Les jeunes ne respectent plus les mesures barrières parce qu’ils se disent qu’ils ne vont pas faire la forme grave de la maladie. Mais ils oublient qu’ils vont contaminer leurs parents qui eux feront la forme grave de la maladie. Et c’est ce qui se passe actuellement » a précisé le premier responsable de CNGR-Covid19 tout en invitant la population aller se faire vacciner pour endiguer très rapidement à cette maladie mortelle.

« Nous sommes en mesure de confirmer l’efficacité des vaccins contre la forme grave de la maladie. Parce que les cas de décès que nous enregistrons ces derniers temps sont des personnes non-vaccinées et qui présentent des comorbidités. Nous appelons tout le monde à aller se faire vacciner, surtout ceux qui ont des comorbidités » lance le Colonel Djibril Mohaman à l’endroit de la population.

Le Colonel souligne que dans le mois de juin, il y avait moins de 100 cas par semaine mais actuellement ils sont arrivés à 1 000 cas la semaine dernière et 1 255 cas cette semaine. Pour lui, quand on enregistre plus de cas, les personnes vulnérables seront plus touchées et il y aura plus de décès. « C’est ce qui explique que cette semaine, nous avons eu neuf décès contre six la semaine dernière » a-t-il précisé

Marc GNAZOU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
2 + 14 =