Education: Kokoroko en guerre contre la « stratégie de la terre brûlée »

0
713

Le ministre de l’enseignement primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat, Dodzi Komla Kokoroko en guerre contre  ce qu’il appelle  « Stratégie de la terre brûlée ». Dans une note adressée aux chefs d’établissement du public, en date du 04 août, le professeur s’insurge contre les tentatives frauduleuses au sein des établissements publics.

Le Ministre Kokoroko dénonce les actes frauduleux des chefs d’établissement, aux détriments des institutions qu’ils dirigent. « Il est établi que certains chefs d’établissement du public mutés ou admis à la retraite nonobstant les règles de l’orthodoxie des finances publiques, créent par l’occasion, et intentionnellement, des deficits budgétaires à mettre à la charge de leur successeur…Pour couronner le tout,  ces chefs d’établissement se permettent d’emporter des bien de toute nature, appartenant au patrimoine de l’établissement. » peut-on lire dans la note.

 

Le Ministre  sera sans pitié face à ces actes malhonnêtes

Le Ministre Kokoroko rappelle l’effectivité des textes en vigueur et s’insurge contre ces chefs d’établissements. Pour lui, les auteurs de ces actes sont à punir sévèrement. Une épée de Damoclès plane sur la tête des chefs d’établissements véreux, ne recherchant que leur profit au point de créer des déficits dans le budget de gestion des établissements sous leur direction.

« À cet effet, je demande à tous ceux qui seront tentés de mettre en oeuvre cette  » stratégie de la terre brulée » d’y renoncer immédiatement. Tout ceux qui se livrent à de telles pratiques, quel que soit leur statut, s’exposent à la rigueur des textes en vigueur. » indique le Ministre.

Le Ministre appelle tous les chefs d’inspections à lui faire part de ses actes au moindre soupçon afin que soient punis, ces chefs vérreux, en vue d’une nouvelle et bonne gestion du système éducatif scolaire.

M.L.S

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
21 × 19 =