La formation des personnels d’encadrement pédagogique promotion 2021-2023 officiellement lancée

0
616

La formation des élèves conseillers et élèves inspecteurs a été officiellement lancée mardi 19 octobre 2021 par le doyen de l’inspection générale de l’Education (IGE), Ezih Kokou et la secrétaire générale du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire, Technique et de l’Artisanat (MEPSTA), Mme Tawuin Titora.

La cérémonie officielle de lancement de la formation du corps d’encadrement pédagogique a eu lieu à l’auditorium des trois ministères à Lomé-GTA. Selon le doyen de l’inspection générale de l’Education, cette formation des personnels d’encadrement pédagogique promotion 2021-2023 vient à point nommer puisque dit-il la dernière vague relève de la promotion 2007-2009.

« La présente cérémonie vise à informer toute la communauté éducative du démarrage effectif de la formation des personnels d’encadrement pédagogiques. Une éducation de qualité réussie est sûrement la conséquence de plusieurs actions entreprises en amont telles que la formation initiale des enseignants, la mise à disposition du matériel pédagogique en quantité suffisante, la formation continue et l’encadrement pédagogique des enseignants… Chaque année, des conseillers pédagogiques et des inspecteurs partent à la retraite sans être remplacés et on assiste à une insuffisance de plus en plus criarde du corps d’encadrement. La dernière vague de personnels d’encadrement formé relève de la promotion 2007-2009. Voilà, les raisons qui mobilisent aujourd’hui toute la communauté éducative de notre pays autour de la table ronde avec pour thème principale : formation de 138 élèves conseillers pédagogiques et de 245 élèves inspecteurs du préscolaires, du secondaire général et technique » a indiqué Ezih Kokou

Quant au directeur de la formation, Biyao Kokou Essohanam la présence du genre féminin parmi les personnels d’encadrement pédagogique surtout dans certaines matières est à encourager.

« Cette cohorte est encore plus remarquée puisqu’elle est composée de 286 hommes et 56 femmes, soit une parité d’environ 20%, ce qui est sans doute un record en terme de représentation féminine à une formalité du personnel d’encadrement. Pour la première fois dans notre pays, nous enregistrons des femmes parmi les élèves inspecteurs dans certaines disciplines qui n’en ont jamais eu comme les mathématiques, les sciences physiques, l’Allemand, la philosophie, l’électronique, le génie-civil » s’est réjouit BIYAO Kokou Essohanam, Directeur de la formation.

Pour le représentant du ministre en charge de l’enseignement primaire et secondaire, la cérémonie de ce jour relève d’une importance capitale dans l’agenda du ministère de l’enseignement surtout qu’une école de qualité ne peut se construire sans les femmes et les hommes qui la portent et ont une vision bien déterminée.

« La formation qui vous attend à l’Institut National des Sciences de l’Education de l’Université de Lomé, ne sera pas une sinécure. Loin d’être une formalité, elle sera intense, rigoureuse, pointue, avec un caractère pratique et ne saura tolérer aucune place à la diversion. Il sera instauré un mécanisme de suivi-évaluation, un véritable filtre, pour jauger des aptitudes réelles de chacun de vous à assumer les fonctions auxquelles vous prétendez. Une école de qualité ne peut se construire sans des femmes et des hommes de qualité qui la portent, qui l’aiment et qui ont une vision claire du cap fixé par le gouvernement et l’ensemble des partenaires » a laissé entendre la secrétaire général du MEPSTA, Mme TAWUIM Titora

Notons qu’au Togo, on dispose en 2020-2021 de 21 inspecteurs dont 08 dans l’administration centrale et 16 dans les inspections pour un ensemble de 1600 formateurs, soit 1 inspecteur pour 100 formateurs. Le manque d’inspecteurs a amené à la fermeture en 2021 de certaines inspections d’ETFP notamment kpalimé, Mango et Aného

Marc GNAZOU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
8 + 1 =