L’envie de distinguer les vierges des dépucelées coûte à un directeur et son adjoint

0
945

La manœuvre de distinguer les vierges des dépucelées a coûté à un directeur d’école et son adjoint. Il s’agit du directeur Gnanou Komlan Kokou et Agbemado suspendus des activités administratives et pédagogiques au CEG Doulassamé.

À travers une décision Nº 084/DRE-PLE/AT signée en date du 18 octobre 2021, la direction régionale de l’éducation région des plateaux Est suspend le directeur de CEG Doulassamé Gnanou Komlan Kokou et son collaborateur Agbemado Kokou pour des activités administratives et pédagogiques. Selon les analystes, ces deux responsables seraient suspendu pour avoir voulu distinguer publiquement les vierges des pucelles.

En effet, en début du week-end une alerte à faire le tour des réseaux sociaux sur le comportement malsain d’un directeur d’école et son adjoint dans leur établissement. « Danger / Atakpame / CEG Doulassame. Le Directeur et son Adjoint demandent aux filles vierges de se mettre debout, et aux filles qui ne sont pas Vierges d être assise.
Le Directeur et son Adjoint ont fait le tour de toutes les classes. La vie privée et l intimité n existent plus au Togo ? Où sont les droits de l homme ? Qui pour venir au secours des faibles ? » voici le texte qui a fait le tour des réseaux sociaux ce week-end accompagné d’un audio qui a durée six minutes trois seconde.

Pour l’heure, selon la décision de la direction régionale de l’éducation région des plateaux Est, les raisons de la suspension du directeur de CEG Doulassamé et son adjoint ne sont pas mentionnées.

Marc GNAZOU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
19 × 28 =