Togo : les magistrats formateurs formés sur la traite des personnes

0
302

Les juges et les procureurs des tribunaux et Cours d’Appel du Togo suivent depuis ce lundi 14 février 2022 à Lomé, un atelier de formation des formateurs sur la traite des personnes.
Ils sont au total 20 magistrats venus de toutes les régions du Togo pour participer à cette formation qui est initié par Expertise France en collaboration avec le ministère de la justice et de la législation du Togo dont l’objectif est de former les magistrats pour le relais dans leurs juridictions.
A travers le projet « Appui à la Lutte contre la Traite des Personnes dans les pays du Golfe de Guinée » (ALTP), cette rencontre de 5 jours va permettre de renforcer les capacités des participants afin qu’ils puissent , à leur tour , former d’autres magistrats sur la thématique de la traite des personnes au Togo.


Ce projet ALTP de grande importance est Financé par l’Union européenne et cofinancé par la France, et mis en œuvre par Expertise France dans six pays notamment le Togo, le Bénin , la Côte d’Ivoire , la Guinée, le Ghana et le Nigéria. Il accompagne le renforcement des actions et des capacités de ces pays pour une lutte coordonnée et efficace contre la traite des êtres humains.
Selon Mr Degbovi Koffi, président de la cellule anti-traite au ministère de la justice et de la législation, cette formation est d’une grande importance du fait que ces magistrats qui seront formés vont prendre le relais.
« C’est une formation très importante parce que les magistrats qui seront formés pourront prendre le relais de cette formation dans leurs juridictions et chaque fois qu’ils seront sollicités, ils pourront prendre le relais et former les autres magistrats et pourquoi pas d’autres corps aussi en matière de lutte contre la traite des personnes », a souligné Mr Degbovi Koffi.
Pour le président, la lutte contre la traite des personnes repose sur trois piliers notamment la prévention, la protection, les poursuites et répressions.
Ainsi, les modules de la formation portent sur les concepts clés notamment, le contexte général et spécifique de la traite des personnes, le cadre juridique et institutionnel, la détection et l’identification des victimes, la protection et l’assistance des victimes , les poursuites pénales , la coopération et l’extradition en matière de lutte contre la traite des personnes et les techniques de la formation.
Par ailleurs, indique Mr Degbovi Koffi que la rencontre permet également aux participants de connaitre les techniques de formation c’est-à-dire comment procéder pour préparer et organiser une formation, comment détecter une traite et quels sont les indicateurs sur lesquels il faut s’appuyer pour savoir si tel est victime ou non.
Il rappeler qu’en matière de lutte contre la traite des personnes, le Togo a adhéré à la convention de Palerme en Italie, le Togo a fait des lois en 2007 comme le code de l’enfant dans lequel on trouve la traite des enfants, le code pénal togolais de 2015 qui a pris en compte la traite des personnes dans toute sa globalité et la mise en place de la commission de lutte contre la traite des personnes.
Christian Palley

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
8 × 10 =