Coopération sino-africaine : des parlementaires à l’école des pratiques démocratiques des organes législatifs africains et chinois

0
108

Des parlementaires togolais ont pris part ce 26 avril 2022 à un séminaire virtuel sur le thème « L’exploration et la pratique de la démocratie des organes législatifs Chinois et Africains ». La rencontre a réuni aussi l’Assemblée nationale populaire de Chine (ANPC) et les parlementaires des pays africains francophones.
L’Assemblée nationale Togolaise a été représentée par les honorables Tétou Torou, Ihou Attigbe et Ibrahima Mémounatou, 2ème Vice-présidente de l’Assemblée nationale, Présidente du groupe parlementaire d’amitié Togo-Chine, porte-parole de la délégation.

Cette rencontre s’inscrit dans la continuité du partenariat fraternel et fructueux entre la Chine et l’Afrique. Plusieurs thèmes à savoir la manifestation de la volonté du peuple dans la législation, le contrôle parlementaire de l’activité gouvernementale avec plusieurs variantes ont permis aux différents parlements représentés de cerner les nuances, les différences et les similitudes de leurs différentes pratiques législatives.
Elle est organisée dans le souci de consolider les relations de coopération et d’amitié et pour favoriser l’échange de bonnes pratiques et d’expériences en vue d’une meilleure édification du processus législatif.
Après avoir salué cette initiative des assemblées parlementaires chinoise et africaines, exprimé la gratitude du peuple togolais et les fraternelles salutations du Président de la République Togolaise, la Présidente du groupe parlementaire d’amitié Togo-Chine, Ibrahima Mémounatou, a fait une présentation claire et succincte sur le sous-thème : « Défense de la primauté du peuple dans la supervision ».

Dans son exposé, elle a mis en exergue « la Constitution et le Règlement intérieur qui offrent à l’Assemblée nationale, une multitude de dispositions pour défendre les intérêts du peuple » à travers le contrôle a priori via le document d’orientation budgétaire (DOB) et l’étude du projet de loi de finances et le contrôle a posteriori dont entre autres les lois de règlements, les questions sous différentes formes (écrite, orale et d’actualité), les commissions parlementaires d’enquête et de contrôle ; les interpellations.

Aussi, poursuit-elle que la surveillance par le parlement sert de contre-pouvoir et garantit l’avenir des populations.

« En somme, un contrôle parlementaire efficace assure une défense véritable des intérêts du peuple et veille au mieux-être de la population. Le thème de ce séminaire s’inscrit dans une démarche collective de mobilisation des énergies nécessaires à la construction d’une communauté de destin sino-africaine. Il fait appel à une nouvelle vision de l’amitié entre les peuples de Chine et d’Afrique », a ajouté Ibrahima Mémounatou, Présidente du groupe parlementaire d’amitié Togo-Chine, 2e vice-Présidente de l’Assemblée nationale.
Les parlementaires de l’Assemblée nationale populaire de Chine, de l’Algérie, du Benin, du Burkina-Faso, de la Côte d’Ivoire, de la République démocratique du Congo, du Maroc, des Iles Seychelles, ont pris part également à cette réunion virtuelle.

Rappelons que la coopération entre la Chine et le Togo date de 46 ans et s’est encore diversifiée ces dernières années dans plusieurs domaines. La construction du siège de l’Assemblée nationale est le fruit de cette coopération.

www.assemblee-nationale.tg

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
38 ⁄ 19 =