Le Symposium littéraire international du Togo (Sylito) bat son plein à Lomé

0
138

Le Symposium littéraire international du Togo (Sylito)  organisé par l’Association des Ecrivains du Togo (AET) en collaboration avec l’Association Panafricaine des Ecrivains (PAWA) sous le thème « Contribution de la littérature africaine à l’atteinte des ODD » a effectivement démarré ce vendredi 22 avril 2022  à Lomé. La rencontre qui  a lieu les 22 et 23 avril se situe dans le cadre  de la journée internationale du livre et du droit d’auteur.

A l’ouverture de la rencontre on notait la présence d’illustres personnalités parmi lesquelles, le secrétaire général l’Association Panafricaine des Ecrivains (PAWA), Dr Wale OKODIRAN, le représentant résident du PNUD au Togo et le Premier ministre Joseph Kokou Koffigoh,  plusieurs écrivains, des éditeurs  puis des passionnés de la littérature.

Parlant du thème de la rencontre internationale qui notait la participation entre autres du Bénin, du Gabon,  du Ghana et de l’Egypte, la présidente de l’AET, Madame Germaine Kouméalo Anaté relève que ce thème s’imposait à eux de manière impérieuse et  elle se réjouit   qu’il fasse objet d’un débat général. En effet, a-t-elle indiqué,  plus personne ne nie que les problèmes des ODD constituent une passerelle vers le développement de nos sociétés et ils exigent des actions immédiates et concertées de notre part pour en arriver. C’est pourquoi, l’AET s’inscrit dans ce dynamisme.

Elle rappelle que durant deux jours, plusieurs autres thèmes qui interpellent vivement tous les acteurs du livre en particulier mais aussi toutes les couches sociales en général seront abordés.

Les problématiques qui  sont  abordées par les experts commis sont nécessaires et les enjeux pour nous tous sont majeurs, relève   Mme Germaine Kouméalo Anaté.  « Ce qui nécessite notre détermination à participer afin de profiter de cette occasion pour poser des questions de manière à dégager des solutions les plus appropriées pour non seulement l’avancée de la littéraire africaine mais aussi togolaise », a-t-elle ajouté.

Le ministre de la Culture et du tourisme,  Kossi Gbényo LAMADOKOU,    par la voix de son représentant pour la circonstance a remercié chaleureusement l’Association des Ecrivains du Togo,  pour l’organisation de cette rencontre internationale qui va sans nul doute, permettre de drainer assez de résultats favorisant le mieux engagement des écrivains.

« Ce que nous dit l’AET à travers cette première édition au Togo, c’est qu’il existe un formidable réseau d’acteurs engagés pour rehausser l’éclat du livre et la lecture au quotidien, au plus près des togolais et je m’en réjouis tout particulièrement », a-t-il indiqué.

L’AET portée sur les fonts baptismaux en 2012 avec pour raison d’être la promotion littéraire au Togo, se positionne comme un allié de taille pour à la fois réaliser le but visé par le gouvernement dans sa politique de développement culturel et rendre plus fécond le secteur de la production littéraire.

Germain DOUBIDJI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
22 + 20 =