Lomé abrite une réunion délocalisée de la commission mixte du parlement de la CEDEAO sur l’examen des rapports d’audit de la communauté

0
596

Lomé abrite une réunion délocalisée de la commission mixte comptes publics du parlement de la CEDEAO sur les mécanismes d’examen des rapports d’audit de la communauté du lundi 16 au 20 mai 2022.

Le but de cette réunion délocalisée est de permettre aux membres de la commission mixte d’examiner, de mieux comprendre et de s’approprier de la mise en œuvre des articles 9 et 11 de l’Acte additionnel du parlement relatif à l’examen des rapports d’audit de la communauté. Axé sur le thème : « les modalités de la mise en œuvre pratique des articles 9 et 11 de l’Acte additionnel du parlement relatif à l’examen des rapports d’audit de la communauté », cette réunion délocalisée offre l’opportunité aux parlementaires régionaux de renforcer et consolider la collaboration entre les institutions.

Représentant la présidente de l’Assemblée nationale, l’honorable Ibrahima Maïmounatou indique que le choix de tenir cette réunion à Lomé, conformément au programme d’activité du parlement approuvé au titre du premier semestre de l’année 2022, honore le Togo. « Cette initiative est d’autant plus opportune qu’elle intervient à un moment où notre sous-région manifeste sa détermination à accélérer son processus d’intégration, engagé depuis quelques décennies. Nous pourrons aussi réfléchir sur la nécessité pour le parlement de la CEDEAO, en se fondant toujours sur l’acte additionnel, de se positionner comme une force de soutien aux présidents et aux chefs de gouvernement à lutter efficacement contre l’insécurité et les menaces de tout genre qui secouent actuellement notre sous-région » a laissé entendre la 3eme vice-présidente du parlement de la CEDEAO

Quant au coprésident de la commission mixte des comptes publics, cette réunion permettra de faire l’audit de la communauté, qui est un instrument, un outil de contrôle financier. « La volonté de transparence dans la gestion des institutions de la CEDEAO est concrétisée par la création du bureau de l’auditeur général qui est une institution, indépendante des autres institutions de la CEDEAO » a précisé Youssoufou BIDA, coprésident de la commission mixte comptes du public.

Notons que les différentes communications des experts invités mettront l’accent sur l’importance de l’intervention des parlementaires dans le processus de contrôle et de promotion de la transparence dans l’utilisation des ressources de la communauté. Le parlement de la CEDEAO est composé de 115 sièges.

Marc GNAZOU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
1 × 19 =