Togo : les acteurs du bassin de la volta sensibilisés sur le profil de risques d’inondations et de sécheresse

0
59


L’autorité du bassin de la volta (ABV) avec l’appui de la fondation CIMA a organisé ce lundi 23 mai 2022 à Lomé, un atelier national de sensibilisation sur les risques d’inondations et de sécheresse à l’endroit des acteurs impliqués.
Cette rencontre de trois jours qui s’inscrit dans le cadre du projet dénommé « intégrer la gestion des inondations et de la sécheresse et de l’alerte rapide pour l’adaptation au changement climatique dans le bassin de la volta ( VFDM) », va permettre aux participants d’avoir une meilleure connaissance des risques d’inondations et de sécheresse dans le bassin.
Ainsi, ces risques d’innondation et de sécheresse sont très graves et plongent les agriculteurs du bassin de la volta, davantage dans la pauvreté.
Selon DESSOUASSI Yaovi Robert, Directeur Exécutif de l’autorité du bassin de la volta, depuis un certain nombre d’années le cycle de changement climatique avec des pluviométries abondantes par endroit se manifestent sur le bassin de la volta causant des pertes agricoles et même des pertes en vie humaine.
« Imaginez un paysans avec sa famille, qui a mis en place 10 hectares de culture, en moins de 48h, tout est noyé et il ne peut rien récolter, est-ce qu’il s’enrichit ? Non, il s’appauvrit, c’est pourquoi nous nous sommes attaqués avec l’appui de nos partenaires, à ce phénomène d’inondations qui pratiquement chaque année cause des dégâts parfois en vie humaine » a expliqué le Directeur Exécutif de ABV.
Il a indiqué par ailleurs qu’il en est de même pour la sécheresse qui se manifeste à des points localisés sur le bassin où parfois les animaux n’ont rien à manger et meurent.
Pour le Directeur de Cabinet, représentant le ministre de l’eau et de l’hydraulique villageoise, Mr Affo Bôni Adjama, la rencontre de ce jour « vise à améliorer la connaissance des parties prenantes au niveau national sur les risques d’inondations et de sécheresse dans le bassin de la volta à travers les cartes des risques développés suivant les scénarios climatiques considérés ».
De cet atelier sortira également selon le Directeur de Cabinet,  » des recommandations pour l’élaboration des politiques et des plans d’actions pour la prévention des risques d’inondations et de sécheresse dans le bassin de la volta ».
Il faut rappeler que le bassin de la Volta est partagé par 6 pays notamment le Bénin, le Burkina Faso, le Togo , la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Mali.
Christian Palley

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
39 ⁄ 13 =