Commonwealth : esquisse de la motivation de Lomé, les atouts et défis pour le Togo

0
77

La décision   de l’intégration du Togo dans le Commonwealth a été
officiellement annoncée ce samedi par l’Organisation à l’issue de son
26è sommet tenu les 24 et 25 juin 2022 à Kigali au Rwanda. Et depuis
le sujet alimente les débats. InterFaxPress pour sa part, revient sur
les avantages et les défis de cette intégration du Togo dans le
Commonwealth.

La motivation du Togo, selon les analystes, c’est que le Commonwealth,
fort d’une cinquantaine de membres, et gigantesque marché de plus de 2
milliards de consommateurs semble être une référence pour son modèle
de développement.
On cite le plus souvent cité est le Rwanda, qui a basculé en 2009 dans
le Commonwealth et a depuis connu un développement économique
fulgurant observé par d’autres États.

Pour les atouts à la faveur de cette adhésion, sera une nouvelle terre
d’investissement du secteur privé des Etats membres du Commonwealth.
Le Togo pourra diversifier ses partenariats stratégiques, attirer des
investisseurs dans ce gigantesque marché de plus de 2,4 milliards de
consommateurs qui reste de vrais débouchés pour les exportations des
produits nationaux togolais.
La Feuille de route gouvernementale 2020-2025 pourra bénéficier du
Fonds pour la Coopération technique (CFTC) de cette organisation
inter-gouvernementale pour la mise en œuvre des projets prioritaires.

Il y a un atout au sujet des relations d’amitié et de coopération   du
Togo qui seront renforcées avec à la clé un renforcement du
partenariat avec les pays anglophones de la CEDEAO, membres du
Commonwealth.
En terme de défi, les pourfendeurs du pouvoir en place attendent Lomé
au sujet de la  quête parcimonieuse de la démocratie et des libertés
publiques  sujets sur lesquels le Commonwealth ne transige pas.
L’adhésion du Togo à de cette vaste communauté intergouvernementale
est l’aboutissement d’un processus qui a démarré en 2014. Le grand
artisan de ce succès ou de cette adhésion est le Président de la
République, Faure Essozimna Gnassingbé.

InterFaxPress

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
56 ⁄ 28 =