Consolidation de la cohésion sociale et prévention du terrorisme, le Maire Aimé DJIKOUNOU implique les Chefs coutumiers de la commune du Golfe 7

0
44

Les chefs traditionnels ont pour mission de veiller sur leurs populations tout en servant de courroie de transmission entre elles et l’administration centrale. Ils assurent la police locale. C’est en fait une mission de contrôle et de vigilance.

Pour réussir cette mission surtout après les multiples attaques terroristes contre le Togo ces derniers mois, le Maire de la commune du Golfe 7, Monsieur Aimé Koffi DJIKOUNOU, a organisé une rencontre, ce mardi, 21 juin 2022 à la mairie d’Aflao-Sagbado avec les Chefs des 26 villages qui composent la commune du Golfe 7.Le Maire était assisté dans cet exercice par le Secrétaire général de la mairie d’Aflao-Sagbado, Monsieur DEGBEY Kodzo, et de son Chef de Cabinet, Monsieur SEHONOU Komi.

Vue partielle de l’assistance

Abordant le premier point inscrit à l’ordre du jour, le Maire et ses collaborateurs ancestraux ont muri les réflexions sur les stratégies et méthodes à adopter en vue de renforcer la cohésion sociale dans la commune.Le Maire a invité les garants des Us et coutumes à cultiver le vivre-ensemble et à travailler en synergie afin de faire prévaloir l’harmonie, la cohésion sociale pour le développement inclusif de la commune du Golfe 7.Au second point, l’assistance s’est pencher sur le phénomène de l’extrémisme violent qui menace notre cher pays le Togo.

C’était un canal pour les participants de décliner leur plan d’action pour une lutte efficace contre le terrorisme.Les dignitaires ancestraux ont insisté sur les canaux d’information et de renseignement impliquant les leaders et membres des groupes organisés.

Compte-tenu de la situation géographique de la commune du Golfe 7 (frontalière au Ghana), il est important que des actions concertées entre les services de l’État et la chefferie soient menées efficacement.Dans ce sens, une campagne de sensibilisation va démarrer dans les prochains jours dans tous les villages de la commune à l’endroit de la population, des conducteurs de taxi et de taxi-moto, des religieux en vue de prévenir le terrorisme dans le pays.

Par ailleurs, les Chefs ont déploré l’insouciance des forces de l’ordre et de sécurité quand elles sont saisies par les populations. Elles n’interviennent pas pour secourir la population ou pour s’enquérir de la situation qui prévaut. Une situation qui pourrait laisser main libre aux potentiels assaillants.

Le Maire a remercié les participants pour leur contribution significative à cette rencontre de réflexion. Il a promis qu’il mettra tout en œuvre pour que soit garanties les meilleures conditions de collaboration entre l’administration locale, le pouvoir central et la chefferie traditionnelle en vue de la préservation de la paix au Togo et le bien-être des citoyens.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =