Ekpéssosso 2022 : Voici ce que réclame vraiment le collectif des Hounons Gê Yéhoué

0
507

Le collectif des Hounons Gê Yéhoué a réclamé en début de semaine le retour du grand prêtre Kolè Nii Mancthè dans la forêt de Glidji pour la prise de la 359 ème pierre sacrée communément appelée Ekpéssosso.

Devant les professionnels de médias, Les Hounons Gê Yéhoué, après avoir interpellé le chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé de se saisir de ce dossier qui fait la une dans leur localité aujourd’hui, exige que Nii Mantchè soit réintégrer dans la forêt d’Avé Gbatso pour la prise de la pierre sacrée. Pour eux, si le grand prêtre ne revient pas aux affaires, « Ekpéssosso de cette année peut être annulé ».

Selon Togbui Aklobessi-EDOH Charles, le Togo retrouvera ses lettres de noblesse sur le plan économique, politique et social si la vraie pierre sacrée est prise par le grand prêtre Nii Mantchè. « La vie chère sera éliminée si on met en pratique nos paroles. Quand les vraies cérémonies seront faites pour la prise de la vraie pierre sacrée, les stériles vont tomber enceintes, la famine va quitter notre pays et les chômeurs trouveront du travail » a laissé entendre Togbui Aklobessi.

Lisez intégralement la déclaration liminaire.

DÉCLARATION LIMINAIRE

Vénérés prêtes Traditionnels,
Chers amis des médias,

Nous Prêtres Gê Yéhoué en pays Gê à Glidji regroupés au sein dudit collectif vous souhaitons la bienvenue à cette rencontre qui vient à point nommé situé l’opinion nationale et internationale des vrais problèmes à Avé Gbatso, Glidji Kpodzi.

Vous avez souvenance que le peuple Guin de Glidji traverse depuis quelques années des zones de turbulences. Lesquelles ont accouché une instabilité dans la forêt sacrée à Avé Gbatso où se déroule les cérémonies de la prise de la pierre sacrée, l’une des vieilles fêtes traditionnelles du Togo, en Afrique et dans le monde entier.

Notre rencontre avec la presse en ce jour fait suite au manque de volonté de certains dirigeants en pays Guins qui se croient tout permis.

Nous le savons tous et comme la tradition l’exige, les Hounons ont leur place dans le couvent pendant que le roi et les chefs traditionnels restent dans leur palais royal.
Il faut le rappeler, notre sortie en ce jour en moins de trois mois des cérémonies de la prise de la pierre sacrée en pays Guin comme l’a indiqué le calendrier qui fait aujourd’hui le tour du monde a un et un seul but.

Nous voulons interpeler le Chef de l’État, Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé sur la situation qui prévaut actuellement à Avé Gbatso, lieu des cérémonies de la prise de la pierre sacrée, une cérémonie léguée par nos aïeux depuis plus de 350 ans.

Nous avions tous assisté il y a quelques années au feuilleton du Palais royal de Glidji en complicité avec le Cabinet mis en place par le roi Guin Fioga Sédégbé Foli-Bébé XV qui avait sanctionné le Vénéré Prêtre Vodou de la divinité Kolè, Ayayi Aminou alias « Nii Mantchè » pour des raisons qui ne tiennent pas route et que nous condamnons tous aujourd’hui, car malgré nos tentatives de règlements à l’amiable, aucune ligne n’a bougé. Un prêtre de l’une des 41 divinités Gê demeure un prêtre et ne doit en aucun cas faire objet d’humiliation peu importe son comportement ou agissement vis-à-vis de ses adeptes ou de qui que ce soit. Pourtant, celui qui est détesté, humilié et vilipendé depuis quelques temps en pays Gê a toujours été respectueux et poli devant le peuple Gê et le Roi qui aujourd’hui est manipulé par les membres de son Cabinet. S’il ne l’était pas, il ne pouvait pas s’agenouiller devant le roi Gê Fioga pour lui demander pardon pour ses offenses qui à ce jour n’ont jamais été connues du peuple Guin.

Chers journalistes,
En pays Gê, nous n’avons qu’une seule pierre sacrée qui est gérée par la divinité Mama Kolè dont le Grand Prêtre connu de tout le monde entier n’est autre que Nii Mantchè.

Ce dernier ayant été suspendu par Gê Fioga pour trois années a été de nouveau suspendu à vie pour refus de ramener la pierre sacrée qu’il a gardé avec lui en tant que son vrai garant.
Aujourd’hui, nous pouvons vous rassurer que c’est à cause de cette unique pierre sacrée volée du Ghana par nos ancêtres depuis plus de 350 ans que les Gê issus de la lignée Kolè sont appelés les ‘’Ayigbédoulor’’ c’est-à-dire les voleurs. Elle se trouve avec son prêtre malgré le folklore des soit disant membres du cabinet du palais royal car, Nii Mantchè est le seul garant.

Comme vous le savez tous et l’avez toujours vu lors des précédentes cérémonies de la prise de la pierre, la couleur ne décolore pas et en aucun cas la pierre léguée par nos aïeux n’est coloriée. Ce qui se passe en pays Gê depuis quelques temps n’est que de pure malédiction. Et un tel comportement ne peut qu’amener la vie chère dans notre pays comme nous l’assistons aujourd’hui.

Chers amis de la presse,
La lutte que nous menons pour le retour à la normale de la vie paisible des populations de notre chère patrie le Togo est une lutte de tous car, le message de la pierre sacrée a une particularité et nos gouvernants connaissent sa puissance.

Si à ce jour, le peuple Gê reste encore divisé, c’est parce que le Roi qui longtemps a été manipulé par un groupuscule d’individus ne veut pas tendre ses mains aux prêtres voudou pour que règne la paix à Avé Gbatso.
Il urge aujourd’hui que nos gouvernants et surtout le premier magistrat du pays tape du poing sur la table afin que regagnent la paix et la sérénité en pays Gê car la prise de la pierre sacrée est et demeure la plus vieille fête traditionnelle du Togo.
Nous lançons un appel à Gê Fioga afin de revoir sa décision pour un climat de paix dans la forêt sacrée à Glidji.

Nous lançons également un appel aux forces de l’ordre qui sur demande de certaines natifs véreux viennent interdire l’accès dans la forêt sacrée à certains de nos prêtes traditionnels, garants de nos cultures de faire un profil bas car sous d’autres cieux, leur présence aux fêtes traditionnelles n’est pas synonyme d’interdiction d’accès mais de sécurité et de la protection des personnes et de leurs biens.

Et pour terminer, nous appelons tous les prêtres Hounons Gê Yéhoué à l’union autour du Grand prêtre Nii Mantché pour la 359ème édition de la prise de la pierre sacrée car « la vraie pierre » capable de sortir les togolais de la misère ne peut être prise sans lui.

Nous vous remercions…

Marc GNAZOU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 × 1 =