Togo: tolérance zéro pour les artistes et cénéastes qui font l’apologie de l’impudicité

0
129
 Les artistes et cinéastes vont devoir bien réfléchir avant de produire désormais leurs oeuvres. Les chansons et films aux paroles et actes obscènes ne passeront plus.
 À travers un communiqué en date du 6 juin 2023, le ministre de la culture et du tourisme, Dr Kossi G. LAMADOKOU a prévenu les auteurs des chansons et films qui compromettent les 《efforts du gouvernement à l'éducation aux bonnes moeurs, à la citoyenneté et au patriotisme》à de lourdes sanctions. Ceci, en collaboration avec la Fédération Togolaise de la Musique (FTM) et des professionnels du cinéma. 
 Ces sanctions, martèle le communiqué, vont désormais, du retrait de la carte du BUTODRA, de l'attestation d'artiste ou de cinéaste à la radiation du registre national des artistes  et au refus de soutien multiforme du ministère, aux auteurs desdits actes.
 Le ministre de la culture et du tourisme rappelle à l'attention de tous, la fonction sociale de l'art, celle de former, d'éduquer, de divertir et d'adoucir les moeurs.
 En cas de récidive, dit Dr Kossi G. LAMADOKOU, le ministère se réserve le droit de faire appliquer la réglementation en vigueur notamment l'article 394 du code pénal qui punit toute personne qui diffuse ou fait diffuser publiquement des incitations à des pratiques contraires aux bonnes moeurs par paroles, écrits ou tous autres moyens de communication.
 Les mêmes sanctions seront appliquées aux producteurs, managers, ainsi que les diffuseurs de ces contenus, indique le communiqué.
 Pour le ministre, ces pratiques n'honorent ni la musique ni le cinéma togolais, soutient-il.
InterFaxPress



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
13 − 9 =